Assurance & véhicule Autonome

Tout comme la législation, le secteur de l’assurance lui aussi s’apprête à vivre un énorme changement. Pour certains constructeurs et équipementiers, la voiture autonome est prévue pour 2020. Conduire une voiture sans avoir à tenir le volant est un rêve pour l’homme moderne, mais un cauchemar pour les assureurs qui cherchent à anticiper les évolutions nécessaires de l’assurance auto. La voiture autonome pose des problèmes inextricables en matière de responsabilité. Certains assureurs pensent déjà à une reconfiguration de l’assurance automobile. D’ici 2035, les assureurs estiment une production mondiale d’au moins 30% des véhicules partiellement autonomes et entièrement autonomes. Le contrat actuel qui lie les assurés et les assurances pourrait Changer et s’adapter aux règles de circulation. Pour le président du GEMA (Groupement des entreprises mutuelles d’assurances), Pascal Demurger, la question essentielle reste celle de la responsabilité, qui est à la base du contrat d’assurance voiture d’aujourd’hui : qui sera tenu pour responsable dans une voiture autonome, étant entendu que personne ne tienne le volant ? Contre qui l’assureur devra-t-il se retourner en cas d’accident : Contre le fabricant automobile ? Contre le concepteur des algorithmes qui permettent au véhicule de rouler seul ? Contre l’entreprise qui a conçu les capteurs rendant possibles une circulation sans conducteur ? Contre les pouvoirs publics, responsables de l’infrastructure routière adaptée ? Contre le possesseur de la voiture, censé prendre les commandes dans une situation à risque ?   Outre ces questions, les assureurs craignent la longue période de transition qui mènera à une uniformisation des modes de circulation aux alentours de 2100. Dans cet intervalle périlleux, les voitures autonomes seront de plus en plus nombreuses à circuler, mais elles partageront la route avec des véhicules traditionnels. En cas de sinistre entre une auto intelligente et une voiture avec conducteur, le règlement promet d’être d’une complexité infinie. A l’heure actuelle, plusieurs hypothèses sont émises, mais rien n’est encore sûr pour les assurances. Aucun modèle d’assurance n’est encore prévu pour les véhicules entièrement autonomes. http://www.canadianunderwriter.ca/insurance/insurance-institute-canada-issues-call-action-driverless-vehicles-1004090622/  

Continuer la lecture

[Faites le test !] What should the self-driving car do?


GUTE-URLS

Wordpress is loading infos from mit

Please wait for API server guteurls.de to collect data from
moralmachine.mit.edu/

UrlPreviewBox

Continuer la lecture